Mon espace CREACCRO ACCROFichier 5 ACCROFichier 5 ACCROFichier 6 Voir plus Play Marker Heure Suivant Précédent Newsletter Facebook Twitter Youtube Linkedin arrow_left_projetsFichier 1 arrow_right_projetsFichier 2 www phone mail linkFichier 1 Arrow header Ordre alphabetique Instagram Laureate Loupe

Créatifs et entreprises : Nouvelles communautés ?

retour sur la 9ème édition de l'école d'automne en management de la créativité

L’école d’automne en management de la créativité s’est déroulée du 5 au 9 novembre 2018. Les promotions du master Ingénierie des Projets Innovants (IPI) et du DU Management et Ingénierie de la Créativité (MIC) nous partagent leur expérience de cette semaine riche en créativité. Retour sur la 5ème journée qui s’est déroulée au sein des locaux de l’incubateur SEMIA. 

 

Coralie Diatkine, designer du son, a présenté son entreprise « Sound is more ». Elle se concentre sur le design du son dans tous les aspects de notre vie quotidienne incluant les transports, la santé, les interactions humaines, la scénographie et les arts.  Le son est une dimension de notre environnement, notre culture et notre façon de s’exprimer mais aussi de comprendre tout ce qui existe autour de nous. Pour mieux comprendre le but de son entreprise, elle a utilisé l’exemple des véhicules qui diffusent leur son et elle a montré comment elle peut travailler pour le changer en diminuant la pollution sonore. Un débat sur ce sujet a été commencé relevant le bénéfice de diminution de la pollution sonore mais aussi des questionnements sur la diminution de son de véhicules comme la sécurité des piétons, la nécessité du son comme signature pour quelques voitures de luxe ou même le plaisir de ce son pour quelques citoyens.

 

« Sound is more » est un projet soutenu par ACCRO qui est un opérateur de l’économie créative basé à Strasbourg et qui principalement accompagne des projets créatifs. ACCRO gère Tango&Scan qui est un appel à projets innovants et créatifs. Dans le cadre de ce programme, les projets reçoivent une subvention et peuvent être aussi suivis tout au long de leur préparation. A part Tango&Scan, ACCRO s’est investi pour booster la créativité, notamment, par l’organisation de l’école d’automne mais aussi d’ateliers créatifs.

 

Catherine Trautmann, vice-présidente de l’Eurométropole de Strasbourg a également insisté sur l’impact majeur de la créativité dans l’innovation actuelle. Pour elle, la dimension créative née via l’émergence de cluster de groupes, de communautés. Son rôle à l’Eurométropole est d’animer, de mobiliser l’énergie et de fait converger les idées et projets. Elle a souligné qu’un des enjeux qui doit notamment nous pousser à penser autrement en termes d’innovation et de créativité c’est le changement climatique. Les politiques font déjà beaucoup autour de cette volonté de moins polluer : réduction de l’empreinte carbone, transition vers un transport moins polluant, transition vers des énergies propres. Cette politique est très présente au sein de l’Eurométropole de Strasbourg. Parmi les nombreux rôles de l’innovation, l’innovation sociale rentre également dans la démarche aujourd’hui. La crainte que peut provoquer l’environnement d’un point de vue écologique suscite une sensibilité, cette envie d’agir davantage, de devenir actif. Cette peur nous oblige à être créatifs et inventifs, à nous tourner vers une vision plus basique des choses : un retour aux choses élémentaires.

 

Une table ronde sur la thématique « Faire émerger et développer une communauté d’innovation…un métier ? » a permis de mettre en avant l’impact des communautés au sein de différents domaines. Il a été souligné l’importance de mesurer la valeur des communautés. La communauté peut aussi « devenir autonome, prendre le relais » en se transformant en « business unit » si à force de réfléchir à une innovation ils en voient une possibilité de business prometteur. Par ailleurs, dans le groupe Orange, ils s’intéressent au développement d’une communauté d’expertise, d’échange et d’entraide pour améliorer le développement des projets clients. Pour augmenter la performance de cette communauté, celle-ci est ouverte aux partenaires industrielles ainsi qu’à une communauté de clients. L’incubateur SEMIA est constitué, quant à lui, d’une communauté d’entrepreneurs. Afin de renforcer les startups, l’incubateur veut également mettre en place une communauté constituée des anciens entrepreneurs de SEMIA. Cette communauté d’anciens effectuera un suivi des startups tous les 6 mois afin d’évaluer les projets et de challenger les porteurs. Ce suivi permettra aussi d’évaluer le fonctionnement et la performance de l’accompagnement dans la structure.

 

Enfin, la journée s’est terminée par une conférence de Jean-Jacques Stréliski et Pierre Balloffet qui nous ont parlé de l’importance de la communication autour d’un produit pour réussir à le « vendre ». Ils ont souligné que pour que la marque fasse sens il faut un lien et un liant de confiance, un engagement envers les autres humains. Pour se démarquer efficacement, les marques peuvent avoir de réelles valeurs et deviennent parfois des médias d’information en suivant une ligne éditoriale. Le point de vue devient ainsi une conviction. L’enjeu qui se présente à nous aujourd’hui est la connectivité avec les communautés. Le défi c’est d’arriver à instaurer la confiance et la transparence. Une communication efficace repose alors sur l’interpellation et la capacité du récit à faire sens au-delà du produit et de la marque.

 

Lucie Esteoulle
PhD en chimie thérapeutique, Gestion de projets innovants.

Katerina Tsouroula
Project Management/Health/Innovation.

Devenir membre CREACCRO